Le VIGNOBLE de Steinbach

 

 



               

 


La grappe de raisin* des armoiries de Steinbach rappelle que, pendant des siècles, la viticulture a représenté la principale activité et richesse des habitants de notre village. L'église de Steinbach et la chapelle située sur le plateau de la Loh sont d'ailleurs dédiées à St Morand, saint patron des vignerons de notre région depuis le 17e siècle. L'ouvrage érudit de M. Denis Ingold, « Steinbach-Cernay - Histoire d'un vignoble », raconte de façon attrayante le passé  viticole de notre village.

 

                        Aujourd'hui, que représente le vignoble de Steinbach ?

Avant le remembrement de 1972 à 1975, plus de 60% des terres qui représentent actuellement la zone AOC (appellation d'origine contrôlée) étaient en friches, envahies par les ronces. Il ne restait que 7 viticulteurs à Steinbach : Aloyse Hans et Frédéric Preiss de Cernay, Paul Riesbeck et Pierre Walter de Steinbach, Etienne Meyer et Adolf Oswald de Thann, et Charles Wintenberger d'UffoItz.
Sous l'impulsion de ces viticulteurs, une surface AOC était délimitée par l'INAO (Institut National des Appellations d'Origine) sur la commune de Steinbach. Cette superficie AOC représente actuellement 68,84 ha.

Vers la fin des années 80, 6 viticulteurs (dont une viticultrice, l'une des rares d'Alsace) s'installaient sur les quelques 200 parcelles d'autrefois et l'activité du vignoble reprenait, avec le souci, de la part des nouveaux arrivants, de respecter l'environnement et de vivre en bonne harmonie avec les villageois.
Le village de Steinbach compte à lui seul une soixantaine d'hectares de vignes répartis entre six producteurs. Parmi les 6 viticulteurs qui travaillent actuellement à Steinbach, nous comptons :

3 viticulteurs producteurs récoltants :
- Hubert Fleischer, de Pfaffenheim, arrivé en 1989, cultive 3 ha sur le plateau de la Loh (lieux-dits Breitling et Oberriet) et 3 ha sur la Côte 425 (lieux-dits Niedere-Ebene, Obere-Ebene et Riedelsburg)

- Hubert Hartmann, d'Orschwihr, arrivé en 1992, possède 3,5 ha au Huben et 0,5 ha au lieu-dit Enchenberg (parcelle Steinbachoise). Sur son site Internet, très vivant, (www.chateau-or.com), vous découvrirez l'agriculture qu'il pratique et qui obéit aux règles de l'OILB (Organisation Internationale de Lutte Biologique et Intégrée)

- Jacques Cattin (associé à Joseph Cattin et Marc Saulnier), de Voegtlinshoffen, arrivé en 1998, dispose de 14 hectares sur la commune, partagés pinot gris et pinot noir. La Côte 425 où se trouve le " Clos La Madelon" est une exclusivité du domaine, composée de 8 hectares plantés entièrement de pinot gris ( lieux-dits Niedere-Ebene, Niederkraft et Grutt). Vous pouvez consulter son site internet : www.cattin.fr

 

  Le Domaine Cattin s’agrandit à Steinbach                      

Considéré comme une figure emblématique de la route des Vins et l’un des pionniers de la viticulture alsacienne, le Domaine Cattin, dont le siège est à Voegtlinshoffen, a aménagé sa nouvelle cave à Steinbach.
Elle est installée sur les quelque 3 000 m2 d’un ancien site de stockage de l’entreprise Mac Dermid.
La mise en fonction de cette cave, destinée au vieillissement des crémants et à la vinification des vins issus du secteur, s’accompagnera aussi d’un événement qui fera date dans le petit monde du vin d’Alsace : le retour du Steinbacher Rota ou rouge de Steinbach, une vieille tradition locale à base de pinot noir qui avait complètement disparu. Un retour très attendu sur la Route des vins d'Alsace.  

 

2 viticulteurs coopérateurs :

- Jacques Preiss, de Cernay, à Steinbach depuis 1953. Il est le fils de Frédéric Preiss (mentionné plus haut) à qui le vignoble de Steinbach doit beaucoup. Avec son associé, Thierry Misslen, il cultive 7 ha aux lieux-dits Weingarten, Niederer Weingarten, Obérer Weingarten et cède son raisin à la Cave Coopérative de Westhalten ("Bestheim"), dont son père fut l'un des fondateurs.

- Carmen Fuchs, de Bollwiller, s'est installée comme viticultrice en 1989 Sur 4 ha, (superficie qu'elle ne demande qu'à agrandir), aux lieux-dits Hinterer Weingarten et Huben, elle cultive du raisin qu'elle cède à la cave vinicole du Vieil Armand de Wuenheim ( groupe Wolfberger)

1 viticulteur vendeur de raisin

Michel Laucher, de Soultz, est arrivé à Steinbach en 1989, un peu par hasard grâce à Paul Riesbeck, ...et s'y plaît. Il cultive 4 ha aux lieux-dits Riedelsburg, Grüne Mühle et Niedere-Ebene.

Sur les 68 ha de la zone AOC, on compte actuellement 25 ha de vignes complantées et environ 8 ha en cours de défrichement. Il reste encore quelques parcelles à acquérir. Les autres sont soit peu accessibles, dans des vallons en friches, soit peu ensoleillées ( Kalter Iffis) ; ou bien des constructions ont été édifiées sur des parcelles de la zone AOC.

Lors des travaux de remise en culture du vignoble, en particulier sur la Côte 425, un nombre impressionnant de vestiges de la guerre 14-18 a été exhumé ou retrouvé : bombes, obus, grenades, munitions, restes de bunker, une stèle gravée au nom d'un soldat allemand mort à la veille de ses 21 ans et, plus émouvant encore, des ossements humains comme ceux de plusieurs soldats allemands, retrouvés en automne 2002, dans une tranchée allemande, entourés d'objets de la vie quotidienne et militaire.

Rappelons que l'archéologie 'sauvage' est interdite sur ces sites privés et patrimoniaux.
L'année 2004 marquera le 90éme anniversaire du début des hostilités et, à cette occasion, il est projeté d'ériger une stèle sur une parcelle de M.Cattin, à la mémoire des soldats français et allemands tombés sur les pentes de la Côte 425 lors de combats acharnés.

De l'avis des viticulteurs installés à Steinbach, notre vignoble, situé dans le prolongement de celui du Rangen, possède des atouts indéniables :
- un sol parfait, une terre profonde sablo-argilo-limoneuse
- une excellente exposition sud / sud-est
- grâce aux équipements modernes, les pentes ne sont pas un véritable problème.
- enfin, si le vent peut causer quelques dégâts au palissage, il permet au feuillage de sécher plus rapidement et de diminuer les traitements contre les vers de la grappe.
Bref malgré quelques nuisances sonores (circulation automobile sur la départementale toute proche) et olfactives (déchetterie, entre autres) Steinbach possède un excellent terroir AOC.

Il reste toutefois un problème important à régler : celui de l'évacuation des eaux pluviales, pour assurer la sécurité des propriétés en contrebas du vignoble et pour éviter la dégradation des chemins de promenade. La Communauté de Communes de Cernay et Environs - CCCE - va prochainement entreprendre une étude concernant les bassins versants sur les communes de Steinbach, Uffholtz et Wattwiller.

Qu'est-ce que l'on cultive à Steinbach ?

Si le Tokay Pinot Gris et le Gewurztraminer constituent la majorité des plantations, on trouve également du Muscat, du Riesling, du Pinot noir, du Chardonnay...

Du Crémant est obtenu à partir de Riesling et de Chardonnay poussant sur nos collines. Pour obtenir des Vendanges Tardives, il faudrait, entre autres problèmes à régler, clôturer (électriquement) les parcelles de Gewurztraminer, cépage dont chevreuils et sangliers sont très friands !
 

 

 

 

            

Actuellement, 2 viticulteurs habillent leurs bouteilles d'étiquettes sur lesquelles figure le nom de notre village.
Il s'agit du Domaine Fleischer ("Breitling", avec une aquarelle représentant la chapelle St Morand) et de Hubert Hartmann ("Huben Steinbach").
Il faudra attendre 2004 pour que Jacques Cattin, dont les terres sont en cours de défrichement, fasse sa première récolte à Steinbach. Quant aux raisins apportés aux caves coopératives, grâce à un système de traçabilité des vins, on peut espérer, dans les années à venir, des cuvées étiquetées "Steinbach"

 

 

 

 


Notre village n'est pas recensé dans les statistiques annuelles  de production car, aucun viticulteur ne résidant à Steinbach, aucune déclaration de récolte n'est déposée à notre Mairie (la dernière déclaration remonte à 1987). Cependant les vins de Steinbach sont très prisés et, lorsque les exploitants choisissent de se présenter à des concours, leurs vins sont régulièrement récompensés par des médailles. Par exemple, le Gewurztraminer du Domaine Fleischer a obtenu, en 2002, pour la 3ème année consécutive, le sigillé de la Confrérie St Etienne.

Comme Montaigne un jour de 1580, le voyageur moderne empruntant la route départementale D35 qui relie Vieux Thann à Cernay remarquera les coteaux couverts de vignes de Steinbach et, si notre village ne possède pas (encore) le panneau "Route des Vins d'Alsace", il fait véritablement partie de cet itinéraire touristique.

                                                                       Christine Agnel


Merci à M. Paul Riesbeck et à M. Tharcise Meyer ainsi qu'à Mme Carmen Fuchs et à MM. Jacques Cattin, Hubert Fleischer, Hubert Hartmann, Michel Laucher et Jacques Preiss pour les renseignements fournis.

*Il s'agit d'une grappe de raisin rouge qui rappelle le « Steinbacher Rota », l'étonnant vin rouge produit autrefois à Steinbach.

                                                                                  Source: Bulletin Municipal 2003

  Voir aussi " Steinbach-Cernay"  Histoire d'un vignoble : brochure éditée en 1990 par la Société d'histoire
et d'archéologie de Cernay et environs.

 

 
 Les lieux-dits cités :
cliquez  >